Saint-philippe île de la reunion

  • Nom du maire : Olivier RIVIERE
  • Habitants :
  • Population : 4.860 Hab.
  • Naissance : 1830
  • Hectare : 15.394
  • Code postal : 97442
  • Région : SUD
Armoirie

"Bien faire et laisser dire"

Saint-Philippe c'est la capitale incontestable du Sud Sauvage. Vous y trouverez les flancs du volcan de la fournaise, la forêt luxuriante de mare Longue (qui est la plus grande réserve naturelle de l'île) de même qu'une côte particulièrement sauvage. En effet, il faut attendre 1785 pour que le quartier soit formé et les premières concessions accordées. Délimitée de la Ravine à Panon au Pays Brûlé, la toute jeune section possédait un territoire immense, faite de forêts vierges, isolé du reste de l'île, tout comme Saint-Joseph avant 1947, jusqu'à ce que la route reliant Saint-Pierre soit réalisée. Une vaste étendue bordée par un océan déchaîné permettant aux premiers habitants de vivre de pêche et de chasse, mais aussi des cultures du maïs, du riz, de girofles, vanille et muscade... Au XIXème siècle, l'économie réunionnaise trouvant une nouvelle et fantastique orientation, toutes les terres arables et cultivables s'adonnèrent à la canne à sucre, source inépuisable de richesses. L'ensemble constitua les propriétés, du Baril, Mare Longue et Trinité, équipées de 2 usines. Le 4 octobre 1830, la section devient commune et s'émancipe de Saint-Joseph à qui elle était rattachée depuis ses origines. C'est à cette date qu'elle prend son nom définitif, baptisée ainsi en l'honneur du roi régnant, Louis Philippe, 7 ans après qu'une première chapelle ait été construite... Les Palmistes très appréciés pour la finesse et le goût de leurs choux, les vacoas servant à la fabrication des paniers, des bertelles, des nattes, le coeur d'amant, à savoir la cardamome, les citrons galets, vangassayes, songes, grenadilles, bananes, firent et font encore partie des moyens de subsistance de la région qui constitue d'ailleurs l'une des plus importantes réserves naturelles réunionnaises. Seulement, depuis son apparition, le territoire de la commune a quelque peu changé. Il s'étire aujourd'hui de la Ravine de Basse Vallée à la borne Hubert De Lisle placé exactement au centre du Grand Brûlé, frontière avec la commune de Sainte-Rose, séparation virtuelle mais réelle entre la côte au vent et la côte sous le vent. Une situation géographique qui a, grâce au volcan situé sur les hauteurs, fait parler de Saint-Philippe partout à la Réunion et dans le monde entier, notamment depuis la fantastique coulée de lave de 1986 qui occasionna un extraordinaire rassemblement d'amateurs. C'est pourquoi, de commune rurale, la localité s'est transformée en attraction touristique incontournable, où si l'enclos et la Fournaise jouent un rôle très important, le Cap Méchant, le Puits des Anglais, le littoral tapissé de gazon de mer et de vacoas, la majesté des lieux, du battant des lames au sommet de la montagne, l'étonnante végétation figurant la personnalité du sud sauvage, complètent la longue liste de ses trésors...

Histoire de la ville

Localisation sur la carte

  LE JARDIN DES PARFUMS ET DES ÉPICES
 7 Chemin Forestier Mare-Longue - 97442 Saint-Philippe
02 62 37 06 36
  TIPOPEI
 32 a Route national 2 Le Tremblet - 97442 Saint-Philippe
0262 402 170
 Villa Delisle hotel & spa 
 42, bd hubert delisle
97410 Saint-philippe

L'annuaire des sociétés Réunionnaises | Survol de la Réunion en hélicoptère | Les hôtels | Hébergements saisonniers

Copyright © 2021 Web Altitude. All rights reserved.
Mentions légales | Politique de confidendialité

Conformément à la loi n° 2018-493 du 20 juin 2018, relative à l'informatique, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici