Le Guide de la Réunion
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

La faune de l'ile de la Réunion

 Partager  Partager

Le bichique de la Réunion

Le bichique (C'est l'alevin du Sicyopterus lagocephalus) est un tout petit poisson capable d’escalader des montagnes. Sa renommée culinaire à la Réunion a aussi atteint des sommets. Chaque année, il fait l’objet de toutes les convoitises et le prix du kg s’envole.

"Bichique" est le nom malgache du juvénile du cabot bouche ronde (gobiidae). C’est un petit poisson qui, adulte, mesure au maximum une douzaine de centimètres.

Le bichique est un excellent grimpeur. Grâce à sa ventouse ventrale, il peut remonter des cascades de plusieurs dizaines de mètres de haut. On peut le rencontrer jusqu’à 1000 mètres d’altitude. Il mange des diatomées,algues et parfois des mollusques qui sont sur les rochers, Il se reproduit en rivière de janvier à juin de façon sexuée : c'est un OVIPARE (une femelle peut pondre de 50 000 à 70 000 oeufs),puis les larves sont entraînées vers la mer où elles vont se développer.

A partir du mois d’octobre à la nouvelle lune, lorsqu’ils mesurent environ 30 mm, les alevins se regroupent aux embouchures des rivières. Ils vont commencer leur remontée. La pêche est ouverte !

Le cari bichique, "bisik" en créole, est tellement apprécié que les Réunionnais n’hésitent pas à le payer entre 30 à 50 euros le kilo. Il est entré dans un proverbe local : "poison i manz bisik", à traduire par : "la raison du plus fort est toujours la meilleure".

Ce poisson a même sa fête, en octobre sur la côte Est. Car c’est surtout sur la côte au vent, la plus arrosée, que cette pêche se pratique. Les périodes de pluie sont favorables aux remontées des bichiques. Ainsi, la Rivière des roches est un haut lieu de la pêche aux bichiques. Son estuaire est divisé en plusieurs canaux, construits de galets empilés et de sacs de sable de 10 à 20 kg. "

L’estuaire est entièrement barré par des canaux de 3,5 m de large. Chaque canal est entretenu par cinq pêcheurs et comprend trois "vouves". La vouve est le nom malgache de la nasse cylindrique utilisée pour piéger les bichiques. Elle est fabriquée en fibres végétales, tressées avec du vacoa ou du raphia. Les feuilles sont enlevées au couteau pour dégager les "niks", tiges qui vont constituer la nasse. Sa taille varie beaucoup, mais en moyenne à la Rivière des roches, le corps est compris entre 1,20 et 1,80 m. Les nouvelles vouves sont en filet nylon, style moustiquaire, fixé sur une armature métallique.





Suivez-nous sur :
Facebook Twitter
Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, relative à l'informatique, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici
Le guide de la Réunion Réserver votre vol Les hotels de la Réunion Location de vacances Location de voiture