Le Guide de la Réunion
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

Philippe Antoine Jacob de Cordemoy - Gouverneur île de la Réunion

 Partager  Partager
<< Retour à la liste des gouverneurs

Philippe Antoine Jacob de Cordemoy : Gourverneur de l'île

Gouverneur précédent : Pierre Alexandre Roubaud Gouverneur suivant : Louis François Malaggon, Comte de la Morlière
Philippe Antoine Jacob de Cordemoy
Du 2 novembre 1795 Au 7 octobre 1803

Après le départ de Du Plessis l'intérim sera assuré par Roubaud en attendant l' arrivée en novembre 1795 de Jacob de Cordemoy. Quoique appartenant à une famille de haut lignage, il aura la prudence et l'humilité de signer ses actes "Jacob".

Sous son administration, l'île va vivre une période difficile marquée par des révoltes et des déportations Pourtant, le 15 mai 1796, l'île accueillera le Gouverneur Général Malartic, venu chercher du blé pour l'lsle de France et apaiser les esprits. Sans succès. En avril 1798, le Sud se révolte et marche sur St-Denis. A la tête de plus d'un millier de personnes décidées à renverser l'Assemblée Coloniale jugée trop timorée se trouvent Alexandre Belleville ancien Sergent du Régiment de Pondichéry et le Père Lafosse. L'insurrection va échouer grâce au courage de Jacob de Cordemoy à la tête de la Garde Nationale. 15 insurgés, dont les deux meneurs, seront déportés aux Indes. Avec, semble-t-il, la complaisance du Capitaine chargé de les conduire aux Indes, le navire les déposa aux Seychelles où ils furent autorisés à s'installer à l'île de la Digue.

En 1799, l'île connaîtra une deuxième tentative de renversement de l'Assemblée Coloniale, considérée comme un "agent de spoliation". Le 12 février, des troubles eurent lieu à St Denis. le Gouverneur et l'Assemblée Coloniale purent rétablir l'ordre. Les principaux responsables furent déportés à Madagascar.

C'est la crainte de l'application du décret du 16 pluviose an Il (4 février 1794) qui va provoquer le troisième complot. La Convention avait décidé, par ce décret, l'abolition de l'esclavage dans tous les territoires français.

Pour les conspirateurs, le seul moyen de conjurer la menace était de se débarrasser de l'Assemblée Coloniale, de proclamer l'indépendance de l'île et de se mettre sous la protection des Anglais. Ce complot qui démarra de St André, échoua devant la détermination de la Garde Nationale. Les responsables furent déportés à l'île sœur.

Le 12 août 1801, une expèdition scientifique d'exploration des environs de l'Australie fait escale à Bourbon. Bory de Saint-Vincent débarque et explore le Piton de la Fournaise, déjà visité par le botaniste Philibert Commerson et son guide Jean Baptiste Lislet-Geoffroy

L'année 1802 sera calme. Le 14 mars 1803 fut proclamé le Sénatus-Consulte du 2 août 1802 qui instaurait le Consulat.


Gouverneur précédent : Pierre Alexandre Roubaud Gouverneur suivant : Louis François Malaggon, Comte de la Morlière




Suivez-nous sur :
Facebook Twitter
Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, relative à l'informatique, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici
Le guide de la Réunion Réserver votre vol Les hotels de la Réunion Location de vacances Location de voiture