Le Guide de la Réunion
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

David Charpentier de Cossigny - Gouverneur île de la Réunion

 Partager  Partager
<< Retour à la liste des gouverneurs

David Charpentier de Cossigny : Gourverneur de l'île

Gouverneur précédent : Elie Dioré Gouverneur suivant : Prosper de Chermont
David Charpentier de Cossigny
Du 21 février 1788 Au 15 août 1790

Bien que né à Gaillac dans le Tarn le 9 février 1740, David Charpentier de Cossigny est membre d'une illustre famille de l'île de France comptant des scientifiques et des militaires. Rien d'étonnant qu'à son tour le jeune David épouse la carrière militaire. Pendant la guerre d'Indépendance de l'Amérique, il va se distinguer en Inde les ordres du Bailli de Suffren. Ses faits d'armes lui vaudront le grade de Colonel, avant d'être fait Gouverneur de Pondichéry le 15 août 1784. Le 9 mars 1787, il est nommé Gouverneur de Bourbon. C'est le 4 décembre 1789 que l'île rentre dans la période révolutionnaire. En effet le Gouverneur autorisait, ce jour-là, par circulaire, les commandants de quartier à convoquer les habitants en Assemblée Générale afin que :

1) ils se prononcent sur l'établissement ou non d'une Assemblée Coloniale à Bourbon,

2) ils désignent un député "chargé uniquement de nous remettre leur délibération et de signer avec nous le procès-verbal que nous dresserons pour être envoyé à MM les administrateurs en chefs".

Des onze paroisses de l'île, Saint-Denis va être la seule à ne pas se conformer aux instructions du Gouverneur. S'ensuit alors une "bataille juridico-politique" entre le quartier de Saint-Denis et les autorités coloniales dont les véritables enjeux étaient l'installation d'une Assemblée Coloniale et l'envoi d'un député à l'Assemblée Constituante.

Le 24 mars, le Gouverneur autorisait les Commandants de quartier à convoquer pour "le premier ou le second dimanche après Pâques" les assemblées de leurs paroisses.

Le 25 mai 1790 se réunissaient à Saint-Denis les 134 députés titulaires et leurs 55 suppléants en Assemblée Générale. Le premier acte de cette Assemblé de se proclamer "permanente et inviolable, ne pouvant être dissoute que par un décret de l'Assemblée Nationale, sanctionné par la loi".

L'Assemblée s'emparera ensuite du pouvoir législatif.

Au cours du mois de juillet 1790 des règlements seront pris par l'Assemblée concernant l'organisation des gardes nationales, de la police, des municipalités, l'ouverture et l'inspection des débits de boissons, la circulation du papier monnaie.

A l'île de France, le gouverneur général Thomas Conway envisagea un complot pour renverser l'Assemblée de l'île. Mais l'arrivée d'un vaisseau portant le décret du 8 mars 1790 de l'Assemblée Constituante autorisant les colonies à élire des "Assemblées Coloniales" fit avorter le complot. Le gouverneur général démissionna. Charpentier de Cossigny fut appelé pour le remplacer par ordonnance royale du 10 août 1789 mais quittera Bourbon le 15 août 1790.


Gouverneur précédent : Elie Dioré Gouverneur suivant : Prosper de Chermont




Suivez-nous sur :
Facebook Twitter
Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, relative à l'informatique, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici
Le guide de la Réunion Réserver votre vol Les hotels de la Réunion Location de vacances Location de voiture