Le Guide de la Réunion
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

Anne Chrétien Louis de Hell - Gouverneur île de la Réunion

 Partager  Partager
<< Retour à la liste des gouverneurs

Anne Chrétien Louis de Hell : Gourverneur de l'île

Gouverneur précédent : Jacques Philippe Cuvillier Gouverneur suivant : Charles Léon Joseph Bazoche
Anne Chrétien Louis de Hell
Du 5 mai 1838 Au 14 octobre 1841

Comme son prédécesseur le nouveau Gouverneur est également contre-amiral. Il débarque à Bourbon le 5 mai 1838.

Son administration va être marquée par l'obsédante question de l'esclavage et de son devenir.

De Hell est dans la colonie depuis tout juste un mois quand s'ouvre le 28 juin1838 la deuxième session du Conseil Colonial.

Mais c'est le 6 février 1839 que le Conseil fera connaître au Gouverneur Sa réponse au rapport de M. de Remusat à la Chambre des dépurés ainsi qu'à la dépêche ministérielle du 21 août 1838. Cette réponse est un plaidoyer pro-modo, pour le maintien du système esclavagiste.

Examinant un par un les articles du projet d'ordonnance vasant à améliorer 1a situation des esclaves, la réponse du Conseil est invariablement la même : tout va pour le mieux, il n'y a plus rien à améliorer : "L'article 1er qui règle la nourriture ne formule rien qui ne soit dans nos usages ; la nourriture de nos noirs est toujours suffisante. (...)".

L'article 2 enjoint à tous les propriétaires d'habitations de mettre à la disposition de leurs esclaves une portion de terre propre à la culture des vivres et dont les produits leur appartiennent. Cette disposition ferait une preuve de ce qui s'exécute volontairement dans toutes les habitations où cela est possible ; et nous devons le dire, ces terrains abandonnés aux esclaves sont ordinairement si mal cultivés, qu'au bout de peu d'années ils sont dans un état complet de détérioration. (...) etc. et ainsi de suite jusqu'au 20ème article.

Clôturant cette très longue deuxième session du Conseil Colonial, le 9 février 1839, le Gouverneur De Hell se fera rassurant.

Mais le gouvernement, issu des barricades de 1830, va être poussé par une opinion publique qui comptait de nombreux et chauds partisans de l'émancipation.

L'heure de l'Emancipation va sonner!

Le gouvernement de Louis-Philippe va demander au Gouverneur de saisir le Conseil Colonial de trois projets d'Emancipation.

Les Conseillers tenteront une bataille d'arrière-garde. Arguant du fait qu'ils n'avaient pas reçu de leurs électeurs un mandat explicite pour discuter d'une question aussi grave pour la Colonie ils démissionneront en bloc.

Le Conseil Colonial va être dissout le 1er février 1841 par arrêté du Gouverneur. Les élections sont fixées au 10 mai. L'unique session de la 3ème législature s'ouvre le 31 mai 1841. Elle s'achèvera le 2 février 1842 avec à l'ordre du jour les projets d'Emancipation du Gouvernement Royal. Le compte à rebours est bien entamé. Parmi les projets gouvernementaux l'un d'entre eux avait été rédigé par un jeune juriste appelé à la plus haute notoriété : un certain... Alexis De Tocqueville!

Vers la fin de l'annee 1841, en periode de floraison du vanillier, sur la propriete à Sainte Suzanne de Beaumont Bellier, un jeune esclave de 12 ans, Edmond Albius, montre le geste qu'il a accompli pour feconder la fleur de la vanille.


Gouverneur précédent : Jacques Philippe Cuvillier Gouverneur suivant : Charles Léon Joseph Bazoche




Suivez-nous sur :
Facebook Twitter
Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, relative à l'informatique, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici
Le guide de la Réunion Réserver votre vol Les hotels de la Réunion Location de vacances Location de voiture